Bonheur et horreur

De Heroes Wiki
(Redirigé depuis Bien et mal)
Aller à : Navigation, rechercher
Bonheur et horreur
Pouvoir des bandes dessinées
Image du pouvoir
Guillame produit des sensations euphorisantes qui renouvellent la foi de son peuple en lui.

Détenu par Guillame (décédé)
Pouvoir consistant à Générer des sentiments de bonheur et d'horreur aux autres

« bonheur et horreur » est la description du Haïtien du don de son père consistant à générer des sensations soit positives, soit négatives sur d'autres personnes.

Personnages

Limites

Guillame a la capacité de faire ressentir aux personnes un plaisir ou un inconfort extrême. Il a initié le « bonheur » à ses disciples et l'« horreur » à ses ennemis. Utilisé comme un arme, ce pouvoir peut effectivement rendre les victimes incapable de réagir, provoquant même des faiblesses et des nausées.

Jusque là, il n'y rien qui permette de dire si ce don peut provoquer en même temps le plaisir et la douleur. Tous les sujets ont expérimenté un seul sentiment à la fois.

Ce pouvoir nécessite visiblement une concentration active pour être utilisé.

Exemples

Notes

  • Dans la série It Takes a Village, Guillame a provoqué différentes sensations sur ses sujets, comme le bonheur, l'horreur, l'amour, la peur, la honte, l'extase, la soumission, l'euphorie ainsi que le désir. On ne sait pas si Guillame a la capacité ou non de générer directement ces sensations ou bien s'il s'agit d'un corollaire d'une sensation générique.
  • Dans un interview, Joe Kelly a qualifié Guillame de « 'drogue ambulante'. Donc en fait, il pouvait vous faire faire un 'bon trip' (ce qu'il a fait durant les cérémonies) ou un 'mauvais trip' (ce qu'il a fait aux tontons macoutes). » « Pour moi, il joue avec l'endorphine des personnes qui l'entouraient — donc quand il voulait que les gens soient heureux, leur cerveau relâchaient plus d'endorphine. Quand il voulait qu'ils soient terrifiés, c'était soit une surcharge, soit une autre espèce de composant chimique du cerveau et là, ils étaient terrorisés. J'ai aussi aimé comment cela était lié au pouvoir du Haïtien. »
  • Les scénaristes Joe Pokaski et Aron Coleite ont déclaré que Guillame « aimait utiliser son don pour coucher à droite à gauche ».

Voir aussi